Index de l'article

Les Cadets de Chalosse, de la création aux années 50.

 

Les Cadets de Chalosse furent créés en 1928 par Félix Concaret sous la présidence de Pierre Veith.

 

Félix ConcaretEn 1Pierre Veith932, un journaliste relate les propos suivants au sujet des débuts de notre équipe fanion : « Cette équipe remarquable d’adresse et de brio, pratique un jeu vite, où la défense est sûre et les attaquants adroits au panier. Quoique n’ayant pas encore l’habitude des matches sérieux, elle saura défendre merveilleusement ses couleurs. »

C’est en fait 1936 et 1937 que Gaujacq remporta les 2 premiers titres de Champion des Landes.

Durant la période troublée de 39 à 45 il ne se passa que peu de choses remarquables pour le basket Gaujaquois, il est à noter tout de même que l’équipe Cadets de Gaujacq remportera le titre de champion des Landes ; parmi ses joueurs figuraient: René Carrère, André Lacoste, Denis et Abel Merville !

Après la guerre, le sport reprend ses droits, les Cadets de Chalosse dominent à nouveau le basket Landais en s’adjugeant 10 titres de champion des Landes et 5 titres de Guyenne de 1944 à 1954 sous la présidence de Maurice Maurincomme et Henri Lonné à la baguette.

Maurice MAURINCOMMEHenri LONNÉC’est en 1946 qu’apparut la coupe des Landes. Malgré tous les pronostics favorables, Gaujacq s’inclina en demi-finale devant Saint Geours d’Auribat. Les Cadets de Chalosse durent attendre la saison 48-49 pour enfin remporter le seul fleuron manquant alors encore à leur Palmarès.

Pour la saison 49-50 les Cadets furent les auteurs d’un exploit qui ne sera sûrement jamais plus égalé en réalisant le triplé : champions des Landes, coupe des Landes et coupe UFOLEP !

La saison suivante, Gaujacq une nouvelle fois en finale commence à ragoûter le public des performances des Cadets de Chalosse. Voici ce que déclarait a l’époque Mr Jacques Cassagne : « On comprend bien que le public se lasse de toujours revoir nos Cadets de Chalosse aux ultimes rencontres ; une telle persistance contrarie le goût bien français du changement d’idoles. Nos basketteurs le regrettent pour les arbitres qui sont les innocentes victimes de la mauvaise humeur des foules désappointées par ces victoires ». Quoi qu’il en soit, Gaujacq s’imposa une fois de plus contre l’ASPTT de Dax.